Events, Interview, Membres de Bouleau Network, Success Story

Vivre son cœur business avec Valérie Demont de Greenheart Business

Publié le
parAnick Goumaz

Alerte! Evénement à ne pas manquer! La team Bouleau a demandé à Valérie Demont, membre de notre Network, de donner une conférence jeudi 30 septembre 2021 au Jorat Coworking de Servion. Valérie est une entrepreneuse intuitive, qui peut t’aider à avoir du succès dans ton business grâce à l’énergie du cœur et de l’univers. Ça te semble perché? Et alors?! Si tu es un peu curieux et ouvert d’esprit, cet event est fait pour toi!

Où te vois-tu et ton entreprise dans 5 ans? Pourquoi fais-tu ce que tu fais? Peut-être que tu te demandes ce qu’il se passe dans la team Bouleau pour qu’on te pose des questions si profondes. Et pourtant, même si on n’est pas les derniers pour déconner, on est tous d’accord pour dire que ces interrogations sont primordiales pour avancer dans ton projet. Membre de Bouleau Network, Valérie Demont ne nous contredira surtout pas! Spécialiste marketing, indépendante depuis 10 ans, elle a fondé Greenheart Business pour intégrer le juste rythme «Green» et l’énergie du cœur dans le déploiement de ton business. Nous avons demandé à Valérie de développer son concept passionnant lors d’une conférence le jeudi 30 septembre au Jorat Coworking à Servion (les inscriptions, c’est par ici!). Pour que tu comprennes bien tout ce que cet événement t’apportera, nous avons partagé un super moment avec cette entrepreneuse unique.

Valérie Demont Greenheart Business, https://www.instagram.com/bergertam/
Valérie Demont Greenheart Business, https://www.instagram.com/bergertam/

Valérie et l’écologie de soi

On ne peut pas vraiment parler de «programme» pour l’événement du 30 septembre, parce que plus qu’une conférence, Valérie te proposera une véritable expérience: «Je vais expliquer concrètement ma conception du monde du travail, de l’entreprise et la nouvelle manière de gérer son business pour un monde différent qui s’ouvre à nous. Et pour moi, ça vient de l’intérieur. Ce que je veux, ce que je veux plus, comment ça peut se mettre en place vis-à-vis de mes clients, de mes partenaires, de mes fournisseurs et comment tout ça va s’harmoniser. C’est une sorte d’écologie de soi. Pour moi, tout ça, ça passe par le corps. Pour que ton corps fonctionne bien, il doit être reposé, nourri en qualité, il faut bouger, respirer, etc. Et ton entreprise? Que lui donnes-tu pour qu’elle fonctionne bien? C’est ça l’écologie personnelle, l’écologie d’entreprise… C’est durable. Il faut aussi se poser les bonnes questions: c’est quoi le juste rythme?»

Une expérience participative et collective

Tu l’auras peut-être compris, avec Valérie, personne n’écoute passivement la bonne parole. Le 30 septembre, elle nous mettra à contribution et surtout utiliser un don qu’on a tous et qu’on n’exploite pas assez: l’intuition. «C’est quoi l’intuition? Comment est-ce qu’on sent que l’intuition s’exprime? Souvent, c’est dans le corps. Si tu ne connais pas ton corps, si tu laisses ton mental prendre trop de place et que tu te coupes des ressentis corporels, ce n’est pas possible d’entendre, de sentir ton intuition.» Et comment on fait concrètement? Que tu sois intuitif ou non, tu as surement déjà eu vent des techniques utilisées par les grands sportifs pour se conditionner vers la victoire. Ils visualisent leur parcours et ils se voient en train de gagner. Et toi, jeune entrepreneur, pourquoi ne ferais-tu pas la même chose?

Visualiser pour mieux gagner

«J’ai des outils, tels que les progressions dans le futur, durant lesquelles je mets les gens en état de conscience modifiée. Pendant un quart d’heure, vingt minutes, on descend dans un état de relaxation profonde, pour aller voir, dans cinq ans, comment pourrait être ton entreprise potentiellement? Dans cet état de conscience modifiée, tu es dans ton plein potentiel, tu n’es pas en train de te poser des questions du «comment», «combien», etc. C’est comme ces rêves forts, quand tu te réveilles et que tu penses que c’est réel. C’est comme ça, c’est en toi. Donc en fait, ça reprogramme l’intérieur de tes cellules, pour le succès, les possibilités, la confiance… et après il s’agit d’avancer avec ça. Quand tu reviens, là, après la conférence, tu peux te dire «ok, maintenant, qu’est-ce que je fais?» C’est de la programmation, vraiment tu ouvres toutes les possibilités qu’il y a de faire autrement. C’est une ouverture au champ des possibles.»

Un événement ouvert à tous

On ne te donnera pas plus d’explications avant le 30 septembre. On te laisse une part de mystère, parce que Valérie a encore plein de ressources pour t’aider à faire fructifier ton projet en toute conscience. Est-ce qu’on t’a déjà perdu ou est-ce que tu te sens conquis? Peut-être que tu te dis que ce n’est pas ton truc, mais si on a réussi à titiller ta curiosité, ne serait-ce qu’un peu, fais-nous confiance et n’hésite pas à nous rejoindre à Servion! L’événement est ouvert à tous: «C’est le but de découvrir de zéro et il y a différents types de personnes conscientes. Il y a des personnes conscientes dans le mental et d’autres qui ont déjà fait leur changement intérieur.»

Des clients de cœur

Hormis les expériences comme celle qu’on aura la chance de vivre le 30 septembre avec Valérie, cette dernière accompagne des entrepreneurs dans le développement de leur business. Les pro qui font appel à elle souhaitent sortir de ce qu’on leur a appris en cours de management et exploiter d’autres outils.

Valérie Demont Greenheart Business, https://www.instagram.com/bergertam/
Valérie Demont Greenheart Business, https://www.instagram.com/bergertam/

«Mon client idéal aujourd’hui il veut changer le monde, il veut un monde meilleur. On s’en fout en fait comment, mais un monde différent. Il veut travailler autrement dans son entreprise, il veut intégrer plus d’humanité, plus de proximité avec tout son écosystème: lui-même, ses collaborateurs, ses partenaires, ses clients. Et il veut lui aussi travailler avec des clients idéaux, des clients de cœur, des clients qui sont prêts. Mon client de cœur, il est prêt. Souvent, c’est quand même quelqu’un qui a eu une grosse remise en question, il a eu par exemple un burn-out, trop de job. Il est ouvert à prendre du temps pour lui, à suivre un autre rythme. Le processus s’est amorcé. Souvent, ils ont fait du développement personnel à un moment donné dans leur vie. Ce qui est sûr c’est qu’ils ont ce truc-là au fond, ça brûle, ça doit sortir, mais ils ne savent pas ce que c’est.»

Un Club et des rencontres pour aller plus loin

L’état d’esprit de Valérie t’inspire, tu veux en savoir plus ou tu n’es malheureusement pas disponible le 30 septembre? Pas de panique! Tu peux creuser le sujet en écoutant ses podcasts «From roots to heaven» ou en achetant ses livres «Green», «Heart» et le dernier «Business» publié prochainement. Tu as également la possibilité de t’inscrire pour les masterminds et les workshops qu’elle organise cet automne ou dans Le Club, qui se réunit tous les mois. «Un mastermind commence le 1er octobre, quatre demi-journées en groupe, dans un superbe lieu aux Pléiades avec ouverture sur la nature. Le 26 novembre, j’ai un workshop qui s’appelle «Vers 2022». C’est toute une journée, aussi aux Pléiades et le programme c’est: visualisation de ton année, comment tu veux qu’elle soit différente, qu’est-ce que t’as envie d’amener, c’est quoi l’harmonie, la fluidité, l’engagement que tu veux prendre. Et là, on rentre à partir de la programmation et tu poses tes intentions. Moi je ne parle plus d’objectif. C’est quoi tes intentions? On est plus dans le qualitatif que dans le quantitatif. Mastermind et workshop sont ouverts à tous.»

Valérie Demont et son livre "Green"
Valérie Demont et son livre "Green"

Mais alors, Valérie, tu as un don?

On adore cette phrase trouvée sur le site internet de Valérie: «J’ose affirmer, enfin, que je suis hypersensible, intuitive et clairvoyante». On s’est demandé si elle avait comme un don: «J’ai toujours été guidée par un truc, je ne savais pas ce que c’était, je pensais que c’était à l’intérieur de moi et en fait c’était mon intuition. Je continuais mon chemin, tout venait, sans que je me pose de questions. Le jour où tu comprends qu’il y a un autre monde et que tu t’ouvres, tu te dis, mais en fait je suis intuitive et ça a toujours été là. Clairvoyante, je ne savais pas ce que c’était. Mais quand je faisais mon brevet de marketing, je voyais mes potes qui se prenaient le chou et moi j’étais là, je tapais, j’écrivais au kilomètre, ça venait. C’est comme s’il y avait une sorte de film qui se déroulait devant moi. En fait, quand je fais les progressions dans le futur, en individuel, je suis avec la personne dans son voyage, à l’endroit où elle est, je le vois. Moi j’appelle ça de la clairvoyance, c’est hyper prétentieux!» Affirmer et assumer tout ça, on trouve que c’est plutôt courageux que prétentieux!

Valérie Demont: énergéticienne ou reine du marketing?

Dans la team Bouleau, on n’est pas fans des étiquettes et quand on rencontre Valérie, on a la preuve que certains d’entre nous ne se laissent vraiment pas enfermer dans des cases. Intuitive depuis toujours, entrepreneuse dans l’âme, elle a choisi… de ne pas choisir! «Mon parcours est très varié. Je bossais chez Orange, j’étais dégoûtée de ce fonctionnement. J’avais un truc en moi qui me disait «utilise tes mains». J’ai eu un cabinet de massage pendant trois ans, ça m’a connectée avec l’énergie parce que quand je massais je sentais tout de l’autre. Quand mon fils est né, je suis retournée bosser dans le marketing, mais ça n’allait pas non plus. Alors je me suis dit que je ne pouvais pas rentrer dans un cadre, dans une structure, donc que j’allais faire la mienne. Je ne peux pas faire abstraction de l’ADN d’entrepreneur. Ça fait partie de moi, de la même manière que toutes mes dimensions invisibles font partie de moi et tout ça s’est réuni. Je suis faite pour bosser. Bosser autrement, mais je suis faite pour bosser. Aujourd’hui, tout est logique et imbriqué, mais c’est comme s’il y avait eu plusieurs fils, qui font maintenant une pelote pleine de couleurs.»

Faire des pauses pour respirer

Et pour terminer, on n’a pas pu nous empêcher de demander quelques conseils pour vivre un «Greenheart Business» au quotidien ou pour se mettre un peu en condition avant l’événement du 30 septembre. C’est simple, pourtant on ne le fait pas assez, pour Valérie, la clé est dans la respiration: «Programmer des alarmes sur son téléphone, trois, quatre, dix fois par jour, respirer en conscience. Sentir l’air qui entre par les narines, qui ressort par les narines. Le ventre qui se gonfle. Tout le processus de respiration. La cohérence cardiaque, maintenant c’est la mode, donc ça parle aux gens. Sinon, tu peux faire une synchronisation cœur-esprit, cœur-mental. C’est-à-dire imaginer que ta respiration est dans ton cœur et qu’elle monte dans ton cerveau droit, dans ton cerveau gauche et qu’elle redescend. Un conseil pour les gens qui enchainent les Zoom: il faut prévoir un sas, parce que quand on sort de réunion et qu’on entre dans une autre réunion, on marche un bout ou on prend la voiture. On a besoin de sas: est-ce que c’est boire un verre d’eau, est-ce que c’est marcher deux minutes dehors, sautiller, faire des squats ou juste trois respirations pour se rebrancher à la réunion suivante et laisser derrière la précédente. La respiration, c’est accessible à tout le monde et tout le monde peut comprendre son importance.»

Partage cet article !

Facebook
LinkedIn
Email

Dans la même catégorie

Quel réseau social pour ton business?
Les membres de Bouleau et leurs invités se sont réunis...
Une soirée sous le signe du réseau
Lors du plus grand événement jamais organisé par Bouleau, on...
Joëlle Cornuz: «chaque rencontre est un trésor»
Elle se définit elle-même comme une architecte du collectif ou...