Events, Tuyaux d'entrepreunariat

Compte rendu du Cerveau Collectif: la facturation des services

Publié le
parAnick Goumaz

Mercredi 1er décembre, Bouleau a lancé un événement d’un nouveau genre: le Cerveau Collectif. L’un des participants a proposé une problématique qui touche tous les entrepreneurs et indépendants: celle du prix des prestations de service. Dans notre immense bonté, on a décidé de partager les réflexions de cette soirée avec toi, cher lecteur, chère lectrice! Enjoy!

La problématique de notre premier événement Cerveau Collectif est un grand classique parmi les casse-têtes des entrepreneurs et indépendants: la facturation des prestations de service. Mon tarif est-il juste? Comment le présenter? Mon client va-t-il l’accepter? De cette soirée riche en partages d’expériences, nous avons tous retiré de bonnes idées que nous sommes heureux de transmettre dans ce dernier article de l’année 2021!

Pense à ton «client de cœur»!

Le «client de cœur» c’est un des chevaux de bataille de notre membre Valérie Demont, qui a proposé un atelier dans le cadre de Bouleau le 30 septembre 2021. C’est donc en pensant à Valérie que nous l’avons évoqué lors de notre Cerveau Collectif. Plus précis et profond qu’un public cible ou un persona, le client de cœur c’est vraiment la personne pour qui et avec qui tu rêves de travailler. Ça vaut réellement la peine de prendre le temps de la définir avec le plus de détails possible. Quand tu communiques ou prends des décisions stratégiques, telles que fixer tes tarifs, pense à ton client de cœur et demande-toi ce qu’il attend de toi. Par exemple, est-ce qu’il cherche à faire des économies? Au contraire, est-ce qu’il privilégie un service premium et, dans ce cas, un prix trop bas le désécuriserait et l’amènerait à se tourner vers un autre prestataire? Peut-être enfin qu’il a juste envie de travailler avec toi et personne d’autre! Il prêtera alors moins attention à la question financière.

Différentes manières de fixer son tarif

Hormis te mettre dans la peau de ton client de cœur, il y a bien sûr d’autres moyens de fixer ton tarif. Evidemment, il faut observer la concurrence. Dans certains domaines très concurrentiels, des entreprises baissent tellement les factures qu’elles travaillent à perte, mais au moins elles s’assurent du job pour leurs employés… A l’autre extrême, tu as peut-être la chance d’être la seule personne à proposer un tel service, dans ce cas-là tu es plus libre de décider de ton prix. L’objectif de toutes les sociétés, c’est d’être rentable. Une bonne manière de fixer ses honoraires, c’est donc de commencer par calculer ses coûts. Si tu travailles seul ou que tu paies des employés, tu auras besoin d’un revenu différent. Dans un monde idéal, ton client sera peut-être d’accord de te donner le montant de son budget. C’est encore la meilleure façon de t’assurer que ton devis reste dans les clous. Enfin, il faut aussi penser à la valeur de ton travail et pas seulement au temps que ça te prend de le réaliser. Comme nous a conseillé un participant à la soirée: «si personne t’as jamais rien dit, c’est que t’es pas assez cher!»

Des rabais, oui, mais…

Nous avons beaucoup parlé des rabais lors de notre soirée de Cerveau Collectif! C’est vrai que pour certains clients, on aurait presque envie de travailler gratuitement! Mais bon voilà, il faut bien vivre ma pauvre Lucette! En fait, que ce soit voulu ou pas, on est nombreux à octroyer des rabais. Tout simplement parce que ce n’est pas toujours possible de facturer chaque minute qu’on passe à bosser pour eux! Rares sont les indépendants qui répercutent sur la note chaque coup de téléphone, tous les coups de main donnés à gauche à droite… Parfois, on aimerait bien que notre client en prenne conscience, donc on peut aussi faire figurer sur notre facture les cadeaux que l’on offre sans en avoir l’air! D’ailleurs, cette notion de cadeau est super importante et tellement plus sympa que le terme rabais! Avec un cadeau, tu donnes quelque-chose en plus, donc tu es dans la positive attitude et on se souviendra peut-être plus longtemps de toi. On a même évoqué l’idée d’appliquer un tarif «libre et conscient», c’est-à-dire que le client verse le prix qu’il juge juste, en son âme et conscience. C’est assez intéressant, mais on a remarqué que ça ne fonctionnait pas très bien, car ça peut mettre mal à l’aise.

Des tarifs horaires variables, c’est possible?

Oui c’est possible! Là on est presque partis sur des débats plus philosophiques, en évoquant la différence entre l’équité et l’égalité. Si tu fournis le même job à Coca-Cola et au garage du coin de ta rue, est-ce que ce serait normal qu’ils paient le même montant? On était assez d’accord de dire que non… Beaucoup d’entrepreneurs et indépendants réfléchissent aussi à d’autres aspects. Est-ce que j’apprendrai quelque-chose grâce à ce mandat? Est-ce que je vais rencontrer de nouvelles personnes potentiellement importantes pour le développement de mon business? Ces considérations peuvent t’amener à offrir un prix exceptionnellement plus bas. Mais si tu appliques des tarifs horaires variables, c’est essentiel que tu saches poser des limites et que tu ne te perdes pas toi-même dans tes différents prix!

La bonne idée: le carnet d’heures

Au fil de notre discussion du Cerveau Collectif, on a quand même remarqué qu’une idée récoltait les faveurs de la majorité des participants: celle du carnet d’heures. Il s’agit d’un système gagnant-gagnant pour les jobs à plus long terme ou lorsque les tâches restent à fixer dans les détails. On peut proposer de vendre un certain nombre d’heures de travail, payées à l’avance. Comme ces missions s’étalent souvent sur des périodes plus longues, avec des montants plus importants, on offre aussi volontiers un rabais… euh, pardon, un cadeau! Avec ce genre de méthodes, il est recommandé de faire des points réguliers avec le client. On peut même tout de suite lui demander à partir de quel palier d’heures il souhaite être averti. Ces points de situation ont un avantage caché: celui d’impliquer le client dans le mandat, dans l’intérêt de tous!

Alors, on a bien bossé?!

Tu as vu tous les sujets qu’on a réussi à aborder en une soirée! En tout cas, les personnes présentes ont adoré! Reste connecté à Bouleau, un prochain event Cerveau Collectif est déjà agendé pour 2022. Tu peux d’ores et déjà t’inscrire! On se réjouit de te rencontrer à cette occasion et de partager tes problématiques ou tes bonnes idées pour les résoudre!

Partage cet article !

Facebook
LinkedIn
Email

Dans la même catégorie

Quel réseau social pour ton business?
Les membres de Bouleau et leurs invités se sont réunis...
Une soirée sous le signe du réseau
Lors du plus grand événement jamais organisé par Bouleau, on...
Joëlle Cornuz: «chaque rencontre est un trésor»
Elle se définit elle-même comme une architecte du collectif ou...